Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92  

 

gerontonews.com

Testez gratuitement pendant 1 mois

testez-nous

Le cannabis semble sûr et efficace sur la douleur chez les personnes âgées

Crédit: Shutterstock/Lifestyle discover

Des personnes âgées de plus de 75 ans semblent bien tolérer le cannabis qu'elles consomment pour différents troubles chroniques, notamment des douleurs, des troubles du sommeil et de l'anxiété, selon les résultats d'une étude américaine.

Le cannabis, bénéfique pour les plus vieux? C'est ce que montrent les résultats de cette étude, sélectionnée pour présentation au congrès de l'American Academy of Neurology (AAN), qui aura lieu début mai à Philadelphie.

Les données montrent non seulement que cette plante semble sûre et efficace chez les patients âgés mais qu'en plus, elle est associée à une réduction de la prise d'opioïdes, souligne dans un communiqué la société savante américaine, qui dévoile quelques résultats en amont de leur présentation.

"Avec la légalisation dans de nombreux Etats [américains], le cannabis médical est devenu une option thérapeutique populaire parmi les personnes souffrant de troubles et maladies chroniques, bien que la recherche soit limitée, en particulier chez les plus âgées", commente le Dr Laszlo Mechtler du Dent Neurologic Institute à l'université de Buffalo (Etat de New York), qui a coordonné ces travaux.

Pour en savoir plus, Vincent Bargnes et ses collègues de l'université de Buffalo ont réalisé une étude rétrospective auprès de 204 personnes (129 femmes et 75 hommes) d'au moins de 75 ans (81 ans en moyenne) participant au programme de cannabis médical de l'Etat de New York.

Le temps moyen d'exposition au cannabis thérapeutique était de 16,8 semaines. Initialement, un tiers (34%) des patients rapportaient des effets indésirables. Après adaptation posologique personnalisée, ils n'étaient plus que 21%, selon le résumé de la communication.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés étaient une somnolence (13%), des troubles de l'équilibre (7%) et des troubles gastro-intestinaux (7%). Une euphorie a été décrite par 3% des patients. Ils ont été sept (3,4%) à avoir arrêté de prendre du cannabis médical à cause des effets indésirables.

Les patients qui ne déclaraient pas d'effet indésirable consommaient davantage des formulations équilibrées de tétrahydrocannabinol (THC) et teinture de cannabidiol.

Plus des deux tiers (69%) rapportent un bénéfice symptomatique, notamment un soulagement des douleurs chroniques (49%) et d'une neuropathie (15%), une réduction des troubles du sommeil (18%) et de l'anxiété (10%).

Ils étaient près d'un tiers (32%) à déclarer une réduction dans la prise d'antalgiques opioïdes.

"Ces résultats sont prometteurs et peuvent aider à pousser davantage la recherche sur le cannabis comme option thérapeutique supplémentaire pour ces patients qui ont souvent des troubles chroniques", commente le Dr Mechtler dans le communiqué de l'AAN.

Les prochains travaux doivent déterminer la posologie optimale pour notamment réduire les effets indésirables.

ld/ab/cbe/eh

Testez gratuitement pendant 1 mois

Découvrir l’offre

A lire aussi

Vaccination antigrippale des professionnels en Ehpad: l'expérimentation est cadrée

Brève 09/07/2019

Médecins coordonnateurs: le champ de la prescription est élargi

Article 08/07/2019

Grippe: des Ehpad vont tester des mesures pour booster la vaccination des professionnels

Article 28/06/2019

CONGRÈS
Grand âge: consommer beaucoup de protéines augmenterait le risque de chute

Brève 21/06/2019

Profitez de toute l’information Gerontonews.com en continu & illimité

  • Articles illimités
  • Dossiers pratiques illimités
  • Newsletter quotidienne
  • Multi-comptes
  • Testez gratuitement pendant 1 mois

Découvrir l’offre
http://cerig.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter quotidienne gratuite