Une question ? Appelez le 01 48 06 54 92  

 

gerontonews.com

Testez gratuitement pendant 1 mois

testez-nous
https://www.octime.com/
CONGRÈS

Grand âge: Agnès Buzyn promet "des mesures qui feront une différence dès l'année 2019"

Agnès Buzyn aux Assises nationales des Ehpad le 12 mars 2019 - Crédit: Claire Béziau/Gerontonews

Intervenant aux Assises nationales des Ehpad ce 12 mars, la ministre des solidarités et de la santé a assuré que "le gouvernement passera à l’action pour apporter des solutions immédiates et des solutions de long terme" dans la foulée de la concertation "grand âge et autonomie" qui s'achève.

Alors que la concertation "grand âge et autonomie" touche à sa fin, avec le rapport de Dominique Libault, son pilote, attendu courant mars, les professionnels du secteur étaient tout ouïe ce 12 mars lors du discours d'Agnès Buzyn aux Assises nationales des Ehpad, organisées pendant deux jours par la société EHPA à Paris.

Rappelant le dispositif de concertation mis en place depuis octobre 2018, la ministre a annoncé que le rapport serait remis jeudi 28 mars.

Agnès Buzyn a aussi évoqué les dix ateliers nationaux installés en octobre 2018, dont Gerontonews a dévoilé les conclusions, et elle a donné quelques exemples de desiderata des fédérations qui en sont sortis.

"Vous êtes nombreux à juger la tarification ternaire trop complexe […]. Vous êtes nombreux à considérer que les frontières entre domicile et hébergement en Ehpad deviennent trop rigides. […] Vous êtes nombreux à estimer que les métiers ne sont pas suffisamment attractifs et les formations parfois inadaptées", a-t-elle ainsi listé.

Elle a ensuite dévoilé la "bande-annonce", selon ses termes, des "sept grands constats de cette concertation".

"D’abord, à l’évidence, malgré la hausse continue des moyens engagés en faveur du grand âge, les Français sont pessimistes quant aux conditions futures de prise en charge de la perte d’autonomie", a-t-elle avancé.

"Ensuite, il ressort aussi de la concertation un besoin urgent et prioritaire de revalorisation des métiers de l’âge. Troisièmement, la concertation montre que si le reste à charge est maîtrisé à domicile, il reste important en établissement et trop peu corrélé aux capacités contributives des personnes", a-t-elle ajouté.

"La concertation révèle aussi une demande générale de clarification de la gouvernance et de simplification de la prestation", a-t-elle poursuivi. Elle a cité aussi "une grande hétérogénéité de l’offre, à domicile comme en établissement, et une image écornée, qui ne reflète qu’en partie la réalité des pratiques".

Elle a évoqué pour finir "la question de la prévention, et la prévention de la perte d’autonomie" qui "n’est pas suffisamment investie" et "la nécessité de soutenir et de renforcer les solidarités de proximité autour de la personne âgée, à commencer par l’appui aux aidants".

"Pour répondre à toutes ces préoccupations, je souhaite que nous prenions des mesures fortes, des mesures qui feront une différence dès l'année 2019", a-t-elle insisté.

Répondre aux questions des Français

Dans ce cadre, Agnès Buzyn a listé les questions des Français auxquelles "nous devons pouvoir répondre".

Ainsi, "vers qui dois-je me tourner pour évaluer mes besoins ou ceux de mon proche, connaître mes droits et mes options ?". Également: "Ai-je la liberté de choisir mon lieu de vie et le mode de prise en charge qui me correspond le mieux, quels que soient mes moyens ? […] En particulier, vais-je priver mes enfants et petits-enfants de leur héritage si je reste dépendant très longtemps?"

De même, "y aura-t-il suffisamment de personnes bien formées pour prendre soin de moi ou de mon proche ?" et "professionnel du grand âge ou jeune en recherche d’orientation professionnelle, les conditions sont-elles réunies pour que mon métier ou mon futur métier ait du sens ?".

Enfin, "comment puis-je rester ou aider mon proche à rester autonome le plus longtemps possible?".

"Quelques semaines après la remise du rapport Libault, le gouvernement passera à l’action pour apporter des solutions immédiates et des solutions de long terme", a-t-elle répété.

"Votre engagement de directeurs d’Ehpad vous honore"

Dans son discours, la ministre a également manifesté fortement son soutien aux professionnels du grand âge et fustigé "l'Ehpad bashing".

"Je veux donc vous dire que la ministre que je suis est fière, très fière, du dévouement qui est le vôtre. Je veux également vous dire que je suis affectée, moi aussi, comme vous, de voir l’image de vos établissements régulièrement dégradée, tantôt par des reportages, tantôt par des livres", a-t-elle affirmé.

"Autant je veux être, tout comme vous, vigilante contre toutes les formes de maltraitance, autant je ne veux plus laisser dire n’importe quoi sur la qualité du travail que vous réalisez pour mieux prendre en charge nos aînés", a-t-elle insisté.

Elle a estimé que l'actuel "Ehpad bashing" était "injuste" et "contre-productif".
"Il est injuste parce que jamais les critères de qualité n’ont été aussi exigeants dans notre pays qu’aujourd’hui", a-t-elle assuré.

"Je ne voulais pas manquer l’occasion de vous dire aujourd’hui ma confiance. Je ne voulais pas manquer de vous dire à quel point votre engagement de directeurs d’Ehpad vous honore et à quel point la puissance publique comme les concitoyens doivent être à vos côtés pour vous soutenir et vous accompagner dans la mission qui est la vôtre", a-t-elle lancé aux directeurs d'établissements dans la salle.

"Je tenais à [...] venir devant vous aujourd’hui. Pour vous délivrer un message de soutien indéfectible.
Pour vous dire aussi que depuis un an, ensemble, nous avons avancé. Et pour vous dire à quel point les prochains mois vont être essentiels pour construire cette loi dont la France a besoin", a aussi souligné Agnès Buzyn.

vl/cbe/ab

Testez gratuitement pendant 1 mois

Découvrir l’offre

Actualités en rapport avec l'article

Concertation grand âge et autonomie: les ateliers nationaux ont rendu leurs copies

Article 25/02/2019

CONGRÈS
Le Synerpa cogite pour contrer l'"Ehpad-bashing"

Article 12/12/2018

EXCLUSIFENTRETIEN
Concertation grand âge: la valorisation des professionnels en première ligne

Article 11/12/2018

La concertation grand âge et autonomie fera entendre toutes les voix

Article 01/10/2018

Profitez de toute l’information Gerontonews.com en continu & illimité

  • Articles illimités
  • Dossiers pratiques illimités
  • Newsletter quotidienne
  • Multi-comptes
  • Testez gratuitement pendant 1 mois

Découvrir l’offre
http://cerig.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter quotidienne gratuite